Flash Infos

LES FRANÇAIS TOUJOURS À LA RECHERCHE DE LA QUALITÉ

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

L'appréciation de la qualité par le consommateur varie selon l'époque et l'environnement sociologique et économique. Dans son enquête « Tendances de consommation » menée en 2015 par le CRÉDOC, 57 % des Français disent privilégier la qualité dans son ensemble (78 % en matière de produits alimentaires). À l'exception des jeunes adultes, tous privilégient nettement la qualité par rapport au prix. Le gain de temps et la facilité perdent de l'importance, alors que les promesses équitables et l'agriculture biologique progressent.

Le Crédoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) a identifié treize caractéristiques de qualité pour lesquelles le consommateur pourrait être prêt à payer plus cher. Sept sont citées par une très grande majorité d'enquêtés : la fiabilité (93 %), l'efficacité (92 %), le goût (91 %), la sécurité (90 %), la durée de vie (87 %), le respect de l'environnement (87 %) et la facilité d'utilisation (81 %). Viennent ensuite le soutien du commerce équitable (75 %), le gain de temps (67 %), l'avancée technologique (58 %) et la marque du produit

(50 %). Enfin, le design (41 %) et la nouveauté (35 %) ne convainquent pas une majorité de consommateurs de payer plus pour de telles caractéristiques.

En période de sortie de crise, comme actuellement, la propension à payer plus cher pour la qualité est logiquement moins forte qu'il y a quinze ans : elle a diminué pour neuf caractéristiques, en particulier le gain de temps (-11 points), la marque (-8 points) la durée de vie (-6 points) la nouveauté (-6 points) et la facilité d'utilisation (-5 points). La seule caractéristique à augmenter est le commerce équitable (+2 points).

 

Pour voir l'intégralité de l'étude, cliquez ici :

Haut de page