Flash Infos

L’IA POUR ENTRETENIR LES ESPACES VERTS DE DEMAIN

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Husqvarna vient de dévoiler le nouveau concept de tonte robotisée « Solea » qui sera opérationnel à l'horizon 2030. Il est destiné à gérer et à entretenir les espaces verts en ville, tout en garantissant un impact minimal sur la nature et sur l'homme. L'objectif de Solea est de répondre aux différents cas de figure auxquels seront confrontés les professionnels de l'entretien des parcs et jardins dans le monde, en combinant l'expertise Husqvarna en termes de technologie de pointe et les conclusions de son rapport sur l'avenir des parcs urbains (enquête réalisée sur 4 700 personnes dans 9 pays) : www.greenspacereport.com/

Ce rapport conclut que le nombre d'espaces verts dans les zones urbaines augmentera d'ici 2030 et que de nouveaux types de parcs apparaîtront, à l'image des toitures-jardins, complexifiant les missions liées à l'entretien. En écho à ces évolutions, Solea propose un écosystème autonome capable de couper le gazon 24/24, 7/7, avec une intervention humaine minimale. Le but étant de libérer les professionnels des espaces verts pour les tâches les plus exigeantes.

Le projet est composé de capteurs et d'une « escouade » de neuf tondeuses robotisées acheminées par un drone de transport. Le système comprend cinq parties : l'éclaireur, les capteurs fixes, le drone de transport, les tondeuses robotisées et une solution Cloud d'intelligence artificielle. Pendant son fonctionnement, le système recueille des données et des informations en temps réel pour aider les professionnels dans leurs prises de décision.

• L'éclaireur est doté de capteurs qui balaient la zone de travail et collectent des données sur les espaces verts. Cette information est envoyée vers une solution Cloud.

• Les capteurs fixes recueillent et alimentent le système en continu avec des données pour créer une vision globale des besoins et obtenir un bilan santé des espaces verts à entretenir.

• La solution Cloud d'IA estime le temps et le nombre de tondeuses nécessaires pour effectuer le travail dans la ville.

• Le drone de transport reçoit les coordonnées de localisation et l'itinéraire prioritaire des différentes zones d'entretien à partir du Cloud. Il transporte les robots tondeuses et l'éclaireur vers les zones définies. Alimenté par l'énergie solaire, il recharge les tondeuses et l'éclaireur, même pendant le vol.

• Les neuf tondeuses robotisées travaillent individuellement ou en groupe et se déplacent en planant, entre 3 et 5 cm au-dessus du sol (en fonction des réglages). Le ventilateur central placé dans le conduit d'air permet aux tondeuses d'effectuer des vols stationnaires qui, grâce à de petits ventilateurs supplémentaires, conjuguent agilité et précision.

Pendant le travail, les tondeuses robotisées communiquent constamment entre elles et avec le drone éclaireur. Ce dernier agit en soutien, en offrant une perspective « à vue d'oiseau ». Résultat : tout mouvement ou changement dans le parc, capable d'affecter les travaux d'entretien, est identifié. À l'issue de la mission, les données liées aux tâches réalisées sont chargées dans le Cloud afin d'établir des rapports et réactualiser les informations sur la santé des espaces verts.

À voir en vidéo sur : https://www.youtube.com/watch?v=rp0npJDS0s8

Haut de page