Flash Infos

TENDANCES JARDINIÈRES EN GRANDE-BRETAGNE

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

La chaîne britannique de jardineries Wyevale vient de publier une analyse des attentes des jardiniers à partir d'une base de données clients sur 12 mois

On peut résumer les résultats en ces termes : le jardin doit être accessible, avec un minimum de contraintes et d'efforts, les interventions de jardinage doivent être faciles et demander peu d'interventions. Les plantes doivent se montrer solides, résistantes et de croissance lente afin de s'adapter à

Eh bien, 2017 est fixé pour voir plus d'entre nous optent pour le jardinage de commodité et les options de maintenance faible - plantes particulièrement à des espaces extérieurs toujours plus petits. La végétalisation d'intérieur revient en force (la nature rentre dans la maison). Le jardin est considéré de lus en plus comme un moyen d'améliorer notre mode de vie et le bien-être de la famille en général.

Jardiner, c'est la santé

Ce vieux slogan dont Promojardin a été le précurseur il y a déjà 12 ans, est plus que jamais d'actualité. Il est désormais prouvé que la pratique du jardinage améliore notre santé mentale et physique, ainsi que notre compréhension du monde naturel. Cette tendance continue de croître. Au cours des dernières années, un certain nombre d'organismes de bienfaisance (par exemple Mind and Thrive), ont lancé leurs propres programmes de jardinage en tant qu'éléments de thérapie. De plus en plus de personnes utilisent les jardins pour stimuler leur sensation de bien-être. Dans cet esprit se développe la volonté de cultiver soi-même ce que l'on consomme.

Jardiner au naturel

La sensibilité à la toxicité et aux impacts environnementaux de certains produits utilisés dans le jardin a augmenté chez les consommateurs britanniques. Les articles et produits de jardinage biologique (organique) sont en forte croissance. On observe aussi un réel désir chez les particuliers d'augmenter la biodiversité dans leur jardin. Pied d'alouette, souci et alysse, plantes attractives pour la faune ont le vent en poupe, de même que les maisons pour hérissons et les abris pour abeilles et autres insectes pollinisateurs.

L'avènement des mini-jardins

Au Royaume-Uni, les espaces de vie de plus en plus petits et l'on  constate une progression du nombre de locataires de maisons. La population devient citadine mais se montre toujours désireuse de cultiver les espaces extérieurs dont elle dispose. Toutes les solutions de rangement gain de place, de mobiliers empilables, d'outils plus légers et plus ergonomiques, d'emballages plus pratiques, plus légers et  plus faciles à transporter sont à privilégier.

La fin du jardinage conventionnel

La nouvelle génération de jeunes amateurs de jardinage manque de connaissances horticoles et ne possède pas les bases que maîtrisaient mieux leurs aînés. Les jeunes demandent aussi des résultats quasi instantanés et une valorisation de leurs efforts ce qui fait évoluer vers un « jardinage de commodité». Cette tendance valorise les potées et les jardinières  « prêts à décorer » ou « prêts à consommer » pour ce qui concerne les légumes et les aromatiques. Ils constituent un excellent alternatif aux fleurs coupées car ils font des cadeaux plus durables.

Progression chez les plantes d'intérieur

On constate dans les intérieurs anglais une tendance « Greenery » (verdure)  avec un retour en force des plantes d'intérieur déjà amorcé en 2016 et qui devrait se renforcer en 2017. Sont privilégiées les espèces qui exigent peu d'entretien mais aussi les grandes feuilles, Calathea et Monstera faisant partie des plus populaires actuellement.

Le mouvement « cultiver soi-même »

En raison des conditions météorologiques défavorables qu'a connues l'Europe au cours de la saison 2016, un certain nombre de légumes verts populaires, notamment les courgettes, mais aussi les brocolis et les laitues ont manqué et se sont vendus fort cher au Royaume-Uni. Cette situation devrait favoriser le retour au potager déjà très tendance, et notamment la vente de semences, dont le rapport-prix est très favorable.

-Plantes vivaces

Les évolutions de températures incitent les jardiniers amateurs à changer de comportement pour se tourner vers des plantes plus résistantes aux températures extrêmes. Un choix plus favorable également pour les jardiniers qui ont peu d'expérience.

Le marché britannique du potager est désormais prêt à s'ouvrir sur des gammes plus larges, nombre  de jardiniers cherchant à expérimenter des cultures un peu différentes. Des nouveautés originales telles que la fraise ‘Sweet Colossus' aux fruits énormes de la taille d'une main ; le concombre citron, dont les  fruits de jaune et arrondis ressemblent à des citrons; le Cucamelon (Melothria scabra) ou concombre à confire produit de minuscules fruits (de la taille d'une grosse olive) qui ressemblent à des melons mais ont le goût du concombre ; bien connue chez nous, la tomate ‘Cœur de bœuf' a traversé la Manche et devrait y connaître un beau succès ; et le piment ‘Vampire Chilli Pepper' qui produit des fruits noirs (gothiques) qui mûrissent dans un violent rouge sang.

Les arbustes ont le vent en poupe

Pendant de nombreuses années, les vivaces ont eu la primeur des jardiniers britanniques, mais en 2017 la grande tendance va aux arbustes en raison de leur durabilité et de leur caractère polyvalent. Le Viburnum plicatum ‘Kilimanjaro Sunrise' aux fleurs blanc-rosé devrait faire partie des grandes vedettes de l'année ainsi que les véroniques arbustives : Hebe ‘Midnight Sky', à feuillage pourpre foncé et Hebe ‘Heartbreacker', compact et à feuillage panaché de rose. En dépit de la poussée des arbustes, Wyevale considère toujours les vivaces comme un secteur de croissance.

Haut de page