Flash Infos

LES ESPACES VERTS SOURCE DE BIEN-ÊTRE !

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Confirmant les slogans : « Jardiner, c'est la santé ! » et « Le Jardin, c'est la santé ! » que Promojardin avait créé il y a déjà plus de 10 ans, deux études viennent d'être publiées dans de prestigieuses revues scientifiques en Angleterre et au Canada, prouvant que les espaces verts influent directement sur la santé mentale et physique des êtres humains.

 

Environnemental science & Technology dans : « Longitudinal Effects on Mental Health of Moving to Greener and Less Green Urban Areas » « Longitudinal Effects on Mental Health of Moving to Greener and Less Green Urban Areas » démontre que les personnes ayant déménagé dans des milieux urbains plus « verts » ont vu leur optimisme augmenter de manière significative durant les trois années suivantes. À l'inverse, chez les personnes se retrouvant dans des milieux plus « bétonnés », une baisse de moral a été détectée dans l'année.

Cette étude souligne également que le bien-être généré par les espaces verts s'avère efficace lorsque ces derniers s'accompagnent de campagnes d'informations, ainsi que d'outils de promotion sur la santé et l'hygiène de vie.

 

Ce premier constat est appuyé par une autre étude : « Residential Greenness and Birth Outcomes : Evaluating the Influence of Spatially Correlated Built-Environment Factors », menée par l'université Colombie Britannique de Vancouver « Residential Greenness and Birth Outcomes: Evaluating the Influence of Spatially Correlated Built-Environment Factors ». Elle met en évidence que les bébés sont en meilleure santé dans les villes dites « vertes ». Ces travaux de recherche ont été publiés dans la revue Environmental Health Perspective. Ils prouvent que le niveau de végétation dans l'environnement de la mère influe directement sur sa santé et celle de son enfant pendant la grossesse.

Les chercheurs ont entre autres constaté qu'une augmentation de seulement 0,1 de l'indice du taux de végétation d'une zone urbaine réduisait le risque de naissances prématurées.

 

Ces éléments ne font que renforcer les résultats de l'enquête Unep-Ipsos, 2013 : « Jardins et espaces verts, l'exception culturelle française ? » qui dévoilait que 9 Français sur 10 assurent : « ne pas pouvoir se passer du contact avec le végétal dans leur vie quotidienne ».

Haut de page