Flash Infos

Les Plantes exotiques, une réputation perdue ?

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

« Les botanistes estiment qu'environ 80 % des plantes en usage actuellement dans les parcs et les jardins d'Europe, n'appartiennent pas à la flore indigène et ont donc une origine exotique. » Cette phrase résume tout l'intérêt de ce livre, dont l'auteur, ingénieur horticole et paysagiste, a dirigé le Muséum national d'Histoire naturelle. C'est une réflexion historique très documentée sur le cheminement des plantes dans le monde, qu'il soit d'origine naturelle ou (pour beaucoup) dû à l'homme. Découverte et conquête des continents et des océans, la « chasse » aux plantes, la passion de la collection, les herbiers, la prise de possession des territoires par certains végétaux introduits, confusion entre nature et paysages, sont autant de sujets traités dans cet essai.

 

• L'avis de Patrick, Mioulane : ce livre, qui ne comprend aucune illustration, développe de manière fort documentée l'histoire de l'introduction des plantes dans nos paysages et dans nos jardins. Il pose aussi la question d'actualité sur la nécessité de protéger les flores indigènes. Associant son regard de scientifique à une évocation historique et culturelle, l'auteur nous dresse, en moins de 140 pages, un tableau des grandes introductions végétales. Il évoque aussi clairement les enjeux, souvent politiques, parfois même historiques, qu'ont été les plantes au fil des siècles. Et il nous rappelle, dans un style élégant que les exotiques d'hier ne sont plus celles d'aujourd'hui parce qu'elles finissent par faire partie de notre quotidien.

Un livre à lire lentement pour se ressourcer avec le monde végétal et découvrir par petites touches subtiles tout ce que l'humanité lui doit.

 

www.editions-petitgenie.fr

Haut de page