Flash Infos

Plantes bizarres (Chris Thorogood – Ulmer – 25 €)

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

En 120 pages agrémentées de 50 illustrations qu'il a lui-même réalisées, l'auteur, botaniste à l'université d'Oxford, mais aussi peintre naturaliste, nous plonge dans le côté étrange et parfois obscur du monde végétal. Au-delà des formes étonnantes de certaines on apprend que les plantes rusent, trompent, volent et vont jusqu'au meurtre pour survivre. Au menu :
• Les vampires : Rafflésie, Rhizanthes, Mitrastemon, Hydnora, Champignon de Malte, Balanophora, Cytinus, Gui, Cistanche, Orobanche, Cuscute, Cassytha
• Les tueuses : Nepenthes rajah, Nepenthes lowii, Nepenthes extincta, Heliamphora, Sarracénie jaune, Dionée, Drosera, Sarracenia psittacina
• Les faussaires : Paphiopedilum rothschildianum, Cactus étoile de mer, Stapelia, Orchidée canard volant, Orchidée singe, Ophrys, Serapias
• Les geôlières : Arum peint, Arum mange-mouches, Aristoloche, Aristolochia arborea, Arum titan
• Les complices : Coryanthes macrantha, Strelitzia, Myrmecodia, Nepenthes bicalcarata, Nepenthes hemsleyana
• Les survivantes : Lin de Nouvelle-Zélande, Pachypodium namaquanum, Pois du désert de Sturt, Welwitschia, Brunsvigia, Cocotier de mer
• Les auto-stoppeuses : Durian, Courge serpent, Arbre du voyageur
L'avis de Patrick Mioulane : bénéficiant de l'estampille du fameux jardin royal de Kew (Londres), qui garantit de la qualité du contenu, ce livre dévoile dans un texte court (parfois trop) les bizarreries de certaines plantes soigneusement choisies et pas forcément connues du grand public. C'est donc tout à l'honneur de l'auteur (et de l'éditeur) d'oser présenter ces curiosités. L'ouvrage vaut aussi (et surtout) pour l'illustration, Chris Thorogood faisant preuve d'un réel talent de peintre naturaliste, avec un coup de pinceau bien à lui.
Toutes les plantes présentées sont bien réelles, y compris « l'alien » de la couverture (Hydnora africana) présentée ici comme « la plante la plus étrange du monde ».
Face à ce festival de bizarreries, on aurait aimé en savoir plus sur chacune et bénéficier d'un maximum d'informations. Cette frustration se retrouve aussi dans le format un peu « pauvre » (25 x 18 cm) et la reliure en carton brut qui ne valorise pas le contenu à la hauteur de ce qu'il mérite. Cela appelait assurément à une édition de luxe.
https://www.editions-ulmer.fr/editions-ulmer/plantes-bizarres-705-cl.htm

Haut de page