Flash Infos

Wild garden

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Considéré comme le père du jardin à l'anglaise, William Robinson (1838-1935) a écrit ce livre en 1870. C'était, pour l'époque, un ouvrage extraordinairement novateur, pour ne pas dire provocateur. Le concept de « jardin sauvage » révolutionnaire en son temps est désormais dans le paysagisme contemporain. Outre le fait que c'est la première fois que ce livre est proposé en français, il faut souligner l'importance du travail de Florence André, qui, non seulement l'a traduit, mais qui dans un long essai liminaire le replace dans le contexte global de l'histoire des jardins.

 

• L'avis de Patrick Mioulane : en fait une grande partie de l'ouvrage se résume à la présentation d'une sélection de plantes utilisables dans les jardins d'inspiration naturelle, qu'il s'agisse de plantes introduites ou d'espèces extraites de la flore spontanée de Grande-Bretagne. Vu l'absence d'illustration, hormis 9 vilaines photos publiées en hors-texte, l'intérêt de cette partie est très limitée pour le jardinier moyen. En revanche, le paysagiste y trouvera une source d'inspiration très valable. Attention en revanche à l'exactitude botanique, les indications du xixe siècle ayant été conservées, ce qui donne des anomalies flagrantes, notamment au niveau des familles. Les 100 premières pages et les 80 dernières sont en revanche passionnantes pour celui qui désire créer un jardin inspiré de la nature. Les réflexions concernant le comportement des plantes sont tout à fait judicieuses et méritent d'être remises au goût du jour.

www.editions-petitgenie.fr

Haut de page