Flash Infos

RÉINTRODUCTION DE LA CISTUDE EN SAVOIE

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Récemment, 62 cistudes d'Europe (Emys orbicularis), élevées à la Réserve de la Haute Touche, ont été relâchées en Savoie, dans deux sites de marais bordant le lac du Bourget. Ce centre de reproduction de la faune sauvage, qui appartient au Muséum national d'Histoire naturelle, constitue une annexe des Parcs zoologiques de Paris et la Ménagerie du Jardin des Plantes. Ce vaste domaine situé sur la commune d'Obterre (36), à 3 km au Nord d'Azay-le-Ferron s'intègre au cœur du parc Régional de la Brenne, aux confins du Berry, du Poitou et de la Touraine. S'étend actuellement sur plus de 400 ha de forêts et de prairies, dont 100 sont ouverts au public.

La cistude est, avec l'émyde lépreuse (Mauremys leprosa), la seule tortue d'eau douce française. Disparue de Savoie depuis xixe siècle, la cistude a bénéficié en 2000 d'une première réintroduction au sud du lac du Bourget, d'une population de 35 individus adultes, prélevés en Brenne. En 2009, un deuxième noyau de 24 tortues juvéniles, issu de pontes prélevées en milieu naturel, a été relâché au nord du lac. À terme, le projet a pour ambition la connexion des populations savoyardes à celles de l'Isère, via le bassin-versant du Rhône.

 

Ces premières réintroductions ont permis de vérifier la capacité d'adaptation et de reproduction de l'espèce dans les zones de lâchers. Impliquée dans ce projet depuis sa mise en place, la Réserve de la Haute Touche a créé en 2008 une nurserie et des bassins d'élevage, dans l'objectif d'optimiser la multiplication des cistudes présentes dans le parc et de répondre aux besoins du programme, tout en évitant les prélèvements en milieu naturel.

 

28 individus relâchés en 2013 (issus des élevages de Zoodyssée et de la Haute Touche) viennent donc d'être rejoints cette année par un nouveau groupe d'une soixantaine d'individus. Grâce aux lâchers initiaux, aux élevages conservatoires et aux premières naissances en milieu naturel, la population savoyarde de cistudes compte aujourd'hui entre 150 et 200 individus.

 

Les jeunes tortues sont élevées dans un milieu protégé pendant les quatre à cinq premières années de leur vie. Ceci leur permet d'atteindre une taille suffisante pour résister à la majorité de leurs prédateurs. De cette façon, on optimise les chances de survie et d'expansion des populations réintroduites.

 

Le programme de réintroduction est mené en collaboration avec le Conservatoire des Espaces Naturels de Savoie, dans le cadre du Plan National D'Action (PNA) et piloté par la DREAL (Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) Rhône Alpes, sous l'égide du Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie.

 

En juillet et août, la réserve de la Haute Touche est ouverte au public tous les jours 9 h à 19 h (fermeture des caisses à 17 h). Entrée : 10 €, gratuité pour les enfants de moins de 4 ans et les personnes handicapées. La visite s'effectue en voiture, puis à pied ou à vélo. Des promenades en calèche sont proposées le dimanche et pendant les vacances scolaires.

www.haute-touche.mnhn.fr

Haut de page