Flash Infos

UN QUART DE LA FLORE DE RHÔNE-ALPES MENACÉE

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

C'est le constat alarmant qui a été dressé par les Conservatoires botaniques nationaux (CBN) alpin et du Massif Central dans la liste rouge de la flore vasculaire menacée en Rhône-Alpes qui a été publiée il y a quelques semaines.

Sur la base d'environ 4 300 000 observations floristiques (dont plus de 80 % postérieures à 1990) et d'un catalogue floristique régional argumenté indiquant notamment la rareté régionale et les critères d'indigénat, les botanistes des CBN et les experts régionaux ont examiné, pour plus 3 300 plantes, les risques d'extinction et les menaces qui pèsent sur elles…

Rhône-Alpes présente une richesse floristique exceptionnelle, caractérisée

par la présence de 5 535 taxons (4 137 espèces), représentant, selon les sources, de 60 à 75 % de la flore de France métropolitaine. Parmi ces espèces, 4 383 taxons (3 183 espèces) sont indigènes au sens large, 824 sont exogènes et 130 ont un statut d'indigénat incertain.

C'est ainsi que 17 % des espèces évaluées (soit 573 plantes) sont menacées. Cette proportion s'élève à 23 % si l'on ajoute les plantes considérées comme quasi menacées. Une centaine d'entre elles sont en danger critique et 32 n'ont jamais été revues. Enfin, cinq espèces ont définitivement disparu de la région et deux sont éteintes à l'état sauvage. Cette liste rouge met aussi l'accent sur l'évolution nécessaire des politiques de préservation puisque 60 % des taxons évalués comme menacés ne bénéficient d'aucune protection réglementaire.

 

Pour voir la liste rouge complète de la flore de Rhône-Alpes, cliquez ici :

 

 

En illustration : Bassia laniflora (Amaranthaceae) n'a pas été revue en Rhône-Alpes depuis 1984. ©Gabriele Kothe-Heinrich

Haut de page