Flash Infos

UNE SOLUTION CONTRE LA PYRALE DU BUIS

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Repérée pour la première fois en France à Saint-Louis dans le Haut Rhin en 2008, la pyrale du buis (Diaphania perspectalis) est un papillon nocturne dont la chenille, à la tête noire luisante et au corps vert clair, strié longitudinalement de vert foncé, constitue un ravageur redoutable pour les feuilles des buis (Buxus sempervirens).

Introduite accidentellement depuis l'Asie, la pyrale du buis, originaire de Chine, de Corée et du Japon, a connu une expansion impressionnante puisqu'elle semble aujourd'hui avoir colonisé la majeure partie des régions de France. Apparue en Ile de France et dans le Languedoc en 2013, elle a été repérée en Gironde et en Haute-Garonne en mars 2014, et se montre particulièrement dévastatrice à l'occasion du printemps 2014 plutôt clément.

 

En 4 à 5 jours une colonie peut ronger et tuer un buis de bonne taille. Les plantes peuvent être entièrement défoliées ou ne présenter que des feuilles déchiquetées. En réaction, la plante jaunit, puis brunit et se dessèche. On observe aussi la présence de petites déjections vertes et de fils de soie et de cocons. À la naissance, la chenille mesure de 5 à 8 mm pour atteindre environ 4 à 5 cm juste avant qu'elle ne se nymphose.

 

La pyrale du buis présente jusqu'à trois cycles de reproduction par an (au printemps, puis en juin/juillet et en septembre) ne laissant aucun répit aux plantes. Un seul papillon peut pondre jusqu'à 200 œufs, En 2013, ce ravageur a détruit la célèbre forêt de buis de Tagolsheim en Alsace et il a occasionné d'énormes dégâts dans le Parc de Saint-Cloud en région parisienne, menaçant l'identité de ses jardins à la française.

 

Aucun prédateur de la pyrale du buis n'étant connu en Europe, seule actuellement la lutte chimique permet de limiter efficacement son expansion. Cette espèce invasive et très vorace figure d'ailleurs sur la liste d'alerte de l'Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes. (OEPP, 2007).

 

Outre quelques mesures de prophylaxie (couper les feuilles et les rameaux attaqués, capture des adultes avec des pièges englués, ramassage manuel des chenilles…), Algoflash propose Axiendo® Insectes Ultra Polyvalent (Syngenta Agro SAS - 78 - AMM n° : 2120129). En raison de sa formulation exclusive (0,015 g/l de lambda-cyhalothrine), un pyréthrinoïde qui agit par contact et par ingestion, ce produit donne d'excellents résultats, même en cas de fortes infestations.

 

Le large spectre d'action de la matière active élimine également de très nombreux autres ravageurs : pucerons, cochenilles, aleurodes, thrips, tordeuses, noctuelles, avec une action choc et persistante jusqu'à 2 semaines. Axiendo® Insectes Ultra Polyvalent est homologué sur 35 cultures dont les buis, les fleurs, les arbustes, les rosiers, les légumes, ce qui couvre plus de 200 usages… Sa formulation pénètre rapidement dans les feuilles, ce qui limite les risques de lessivage.

Classé N - Dangereux pour l'environnement (les pyréthrinoïdes sont très toxiques pour les organismes aquatiques - R51/53). Emploi autorisé dans les jardins. Présentation en Spray prêt-à-l'emploi de 750 ml (10,80 €) et sous forme concentrée en étui + flacon de 250 ml (13,40 €). Points de vente : Jardineries, LISA, GSB, GSA.

Distribuée par COMPO France SAS. Axiendo® est une marque enregistrée d'une société du groupe Syngenta.

www.algoflash.fr

Haut de page