Relations Institutionnelles

UN COURRIER AU PREMIER MINISTRE

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Ecocert (Organisme international de contrôle et certification de l'agriculture et de l'alimentation biologique) a signalé à l'association Pacte pour le Jardin, que le lancement, effectué cet été par circulaire du Premier Ministre, de l'élaboration des nouveaux contrats de ville pour la période 2014 - 2020 ne prenait pas en compte les jardins et les espaces verts. L'Association vient donc d'envoyer au Premier Ministre un courrier signé par les membres du Bureau (dont le Président de Promojardin, Patrick Mioulane), pour tenter de faire évoluer cela.

 

Les arguments développés sont les suivants :

 

" Le jardin, notamment dans la continuité des jardins ouvriers familiaux et collectifs, joue un rôle essentiel dans la lutte contre la précarité en ville, pour la cohésion sociale et le développement du lien entre les populations.

 

Le jardin procure aux ménages qui cultivent leurs propres produits maraîchers, des aliments frais de qualité et une économie que certaines études chiffrent à 700 euros en moyenne par an. L'essor récent de l'agriculture urbaine procède de la même logique.

 

Le jardin contribue à améliorer de façon tangible la vie quotidienne des habitants à travers la végétalisation du cadre de vie qui participe au bien-être de tous les urbains. Dans le parc de logement social les initiatives "en pied d'immeuble" se développent avec l'appui de bailleurs sociaux, concourant  à la réhabilitation du cadre de vie, dans une optique transgénérationnelle.

 

Le jardin favorise l'harmonisation de la cité à travers la "déminéralisation" que génère la végétalisation des surfaces plantée, ce qui participe à l'amélioration de la santé en ville.

 

Enfin, le jardin contribue à l'apparition de nouvelles activités en milieu urbain, conduisant à la création d'emplois de proximité dans un cadre souvent associatif.

 

L'action que l'association Pacte pour le Jardin a menée à l'occasion des élections municipales de mars dernier en direction des dix plus grandes villes de France, nous a révélé que ces dernières avaient inventé de véritables politiques pour le jardin dans la ville. Celles-ci pourraient trouver dans les contrats de ville 2014-2020 un point d'appui pour s'étendre au bénéfice, notamment, des quartiers prioritaires de la politique de la ville, et au-delà.

 

La mise en place de votre nouveau gouvernement et sa volonté d'accélérer les changements constituent une réelle opportunité de compléter la préparation des nouveaux contrats de ville d'un véritable volet "jardin".

 

Le Pacte pour le Jardin s'est créé avec entre autres objectifs de développer le jardin dans la ville. Notre association se met à l'entière disposition des services de l'État et de votre nouveau Ministre chargé de la politique de la ville pour contribuer, dès maintenant, à l'enrichissement des nouveaux contrats de ville sur ce thème et au bénéfice des Françaises et des Français."

Haut de page